Emissions

Dimanche 24 janvier 2016, à 11 heures 30, interview de Carl Bargain et
de Jean-Louis Kerguillec, par Michel Pagès sur :

radiobreizh
écouter l'émission :

filet

 

Prix Littéraires

Mauvaise passe sur l'île Callot de Jean-Louis Kerguillec
a obtenu le Prix du Roman Policier Insulaire 2015


nono
— — —





Articles de Presse


Cliquer ici pour voir tous nos articles en ligne acutellement

filet

Article Le Télégramme du 17/04/2016

filet




Une partie de notre joyeuse équipe lors de la réunion du début d'année…

filet

artsteph

Article d'Ouest-France du 21/02/2016

filet

Article de Côté Quimper du 26/01/2016

filet

Article du Progrès de Cornouaille du 22/01/2016

filet

artof


filet

art2millions


filet

Quimper
Polar régional : les raisons du succès
Les éditions Alain Bargain, à Quimper, ont vendu 2 millions de livres de sa collection "Enquêtes & suspense" depuis sa création. L'engouement des lecteurs ne se dément pas.

Le roman policier a toujours le vent en poupe. Les éditions Alain Bargain, installées à Quimper, se revendiquent comme « pionnières » dans ce domaine. « Le polar régional a toujours existé mais nous avons été les premiers à le définir comme un genre avec les livres de Jean Failler », rappelle Carl Bargain 2 millions d’exemplaires vendus en 20 ans
L’auteur qui créé le personnage de Mary Lester est parti en 1996. Dans la foulée, les éditions Alain Bargain ont lancé leur collection “Enquêtes et suspense”.

En 2016, cette dernière fête ses 20 ans. « La barre des deux millions d’exemplaires a été franchie l’été dernier. Cette collection nous a aussi permis d’élargir notre concept au roman noir, d’investigations et au thriller, et de diversifier les enquêtes, les personnages… », reprend Carl Bargain.
En vingt ans, 59 auteurs ont collaboré à cette collection. Ils sont 21 actuellement. Carl Bargain les réunit vendredi 15 janvier pour une cérémonie des vœux.

La carte de la proximité
La plupart place leur intrigue dans une commune bretonne. La proximité est l’une des clés de leur succès. « Les lecteurs s’y retrouvent facilement et parviennent à identifier les lieux », estime Carl Bargain.
Les deux meilleures ventes, enregistrées l’an passé, ne dérogent pas à la règle. Il s’agit de :
Le Môme de Fouesnant de Bernard Lahrant. Déjà plus de 4 000 exemplaires écoulés.
L’esprit d’Houëdic de Rémi Devallière. Déjà plus de 3 000 exemplaires vendus.
« Pour nous, c’est un très bon résultat compte tenu de la concurrence sur le créneau du polar régional », précise Carl Bargain.

Bientôt sur tablettes numériques
Le secteur n’en demeure pas fragile. « Les temps sont durs. La période n’est guère propice à prendre des risques », souffle le patron de la maison d’éditions, en proie à un bras-de-fer depuis deux ou trois ans avec certaines enseignes de la grande distribution pour faire référencer ses ouvrages.
« Pendant cette période, nous avons perdu une soixantaine de magasins. » Or, pour les éditions Bargain, les ventes en grande surface représentent 70 % de son chiffre d’affaires.
Et la part des ventes de livres numériques ? Elles doivent débuter en 2016. « Il s’agit de notre projet de l’année ! Nous allons numériser nos contenus pour les rendre accessibles sur tablettes. Je suis convaincu que cette offre est devenue indispensable mais force est de constater que les ventes à l’échelle nationale n’ont pas décollé », indique Carl Bargain.
Pour la maison d’éditions quimpéroise, l’outil doit d’abord lui permettre de toucher et de satisfaire la diaspora bretonne.

13/01/2016 à 18:58 par matthieugain


filet



filet



filet



filet

article


Ouest-France - 21/22 novembre 2015

 

 

RETOUR